Notre pédagogie

Nous portons une attention particulière au confort de l'enfant

PRENDRE SOIN DU CORPS DE L'ENFANT

Le confort est essentiel pour le bien-être de l’enfant : s’il est propre et à l’aise, il peut se risquer à toutes les expériences. En soignant l’enfant, en l’habillant, en le mouchant, en le changeant tout en verbalisant, l’adulte lui communique de nombreuses informations sur son corps. Pour cette raison, la prise en charge de l’enfant pendant les soins doit être respectueuse et attentive. Les sensations agréables ressenties par l’enfant participent à lui donner une image positive de lui-même et à construire son estime de soi.

La toute petite enfance

Le temps particulier de la toute petite enfance nécessite une attention très fine car l’enfant ne peut pas verbaliser son besoin de confort. Par des gestes enveloppants et des paroles rassurantes, le professionnel aide l’enfant à prendre conscience de son corps. Petit à petit, le professionnel sollicite l’enfant pour qu’il devienne acteur de ce moment, jusqu’à ce qu’il soit autonome et propre.

L’acquisition de la propreté

L’équipe s’adapte aux besoins de l’enfant. Au fur et à mesure et conformément à ce qui est fait à la maison, l’équipe propose régulièrement le pot et les toilettes. Petit à petit, mû par le désir de grandir, l’envie d’imiter les autres et la maturation psychomotrice, l’enfant se dirige de lui-même vers les sanitaires !

Les salles de bains sont conçues pour favoriser l’autonomie des plus grands. Les lavabos et les toilettes sont à leur hauteur. Ils peuvent par exemple ouvrir seuls les robinets, utiliser le savon, saisir leur brosse à dents et se laver les dents.

L’habillage / le déshabillage

L’équipe encourage l’enfant dans son désir de s’habiller seul, tout en restant à l’écoute de son besoin d’aide et en respectant sa pudeur.

Un enfant qui désire s’habiller seul après la sieste pourra y consacrer le temps qu’il désire mais aussi rechercher l’aide d’un adulte. S’il y prend du plaisir, il en fera une activité ludique et un moment d’apprentissage à respecter absolument !

Les repas

Les repas sont des moments forts de la journée de l’enfant, synonymes de plaisir et de découverte. Lors des repas, l’enfant est autorisé à toucher et à manipuler la nourriture. C’est le moment pour lui de découvrir de nouvelles textures !

Pour éveiller le plaisir de manger, les professionnels peuvent attirer l’attention de l’enfant sur la couleur et la beauté des aliments. En mettant des mots sur les plats présentés, ils favorisent le développement du langage chez l’enfant.

L’espace dédié au repas est conçu pour être calme et agréable. Les enfants sont confortablement installés en fonction de leur âge et de leurs besoins. Les enfants qui sont en âge de s’asseoir seul sont installés à table par petits groupes. Accompagnés par l’équipe, ils s’initient au fait de manger seul, tout en partageant ce moment avec les autres. Les plus grands vont apprendre à se servir et à manger seuls, tout en découvrant de nouvelles saveurs. Le temps du repas est alors l’occasion de vivre un moment convivial et de s’initier à certaines règles sociales.

L’équipe accompagne l’enfant dans toutes les étapes de son développement et dans son désir d’être autonome. Petit à petit, aidé de l’adulte, l’enfant apprend à reconnaître ses besoins tant au niveau de la quantité, que de la diversification et du rythme du repas.

Le sommeil

Le sommeil joue un rôle primordial dans le développement de l’enfant. Il permet à celui-ci de récupérer de la fatigue nerveuse et physique accumulée et d’intégrer toutes les découvertes de la journée ; la sieste favorise notamment une bonne qualité de sommeil nocturne.

L’espace de repos est aménagé de façon à permettre à l’enfant de s’abandonner sereinement au sommeil. L’enfant accueilli quotidiennement retrouve son lit au même endroit et l’adulte veille à ce qu’en allant se coucher, l’enfant retrouve dans son lit ses objets personnels, dont il a besoin pour s’endormir.

L’adulte accompagne chaque enfant de manière personnalisée et en fonction de ses habitudes : tenir les mains, parler à voix basse. L’endormissement peut être accompagné de rituels collectifs comme un chant ou une histoire. Notre objectif est avant tout de respecter le rythme de chaque enfant et de proposer à celui-ci d’aller se coucher au moment où il en ressent le besoin.

Chez les plus grands, le moment du coucher est un moment convivial et chaleureux qui se fait le plus souvent en groupe. Pour donner à l’enfant des repères sécurisants, l’équipe instaure un rituel de coucher qu’elle maintient et respecte.

DECOUVRIR, JOUER, BOUGER



Pour l’enfant, jouer c’est vivre ! Jouer est l’activité principale de l’enfant. Elle lui permet de se construire, d’apprendre à se connaître et à découvrir l’autre. Le jeu permet également à l’enfant de s’approprier le monde qui l’entoure.

Le jeu suppose que l’enfant ait une grande liberté d’action ; la présence de l’adulte est alors primordiale. L’adulte est garant de la sécurité de l’enfant physique de l’enfant. L’adulte encourage l’autonomie en veillant au respect de certaines règles : dans un espace aménagé de manière sécurisée, le matériel proposé à l’enfant est adapté, l’enfant est encouragé par le regard positif de l’adulte.

L’enfant joue par plaisir, mais c’est aussi pour lui un mode d’expression et une façon d’explorer le monde qui l’entoure. Dans les jeux d’imitation, l’enfant expérimente tour à tour les rôles sociaux (papa, maman, docteur) pour mieux les comprendre. Pendant une activité ludique librement choisie, l’enfant fait aussi l’expérience des lois physiques du monde qui l’entoure.

C’est souvent le hasard des jeux qui aide l’enfant à prendre conscience de ses capacités. L’enfant manipule d’abord le crayon comme si c’était un bout de bois, avant de réussir à dessiner des formes avec et de les trouver belles.

Grâce au jeu, l’enfant développe ses compétences motrices ; il se déplace de plus en plus loin, de plus en plus vite, de plus en plus haut. Chaque jeu est l’occasion d’apprendre à persévérer et d’accepter ses échecs.

Dès que cela est possible, les enfants sortent jouer à l’extérieur où les attendent d’autres aménagements ludiques. Avec de jeunes enfants, les possibilités sont quasi infinies car ils ont tout à apprendre, beaucoup d’énergie et un beau désir d’apprendre.

APPRENDRE A VIVRE ENSEMBLE



Dans les premiers mois, l’enfant n’a pas conscience de l’Autre ; il prend d’abord conscience de lui-même, de son corps et de ses capacités motrices, notamment au travers du jeu. Petit à petit, l’enfant découvre les objets qui l’entourent, les portent à la bouche, joue avec, les manipule. Ce n’est qu’après dix-huit mois que l’enfant commence à s’intéresser aux autres enfants en tant que personnes. Les enfants préfèrent alors passer du temps avec ceux qui bougent comme eux, parlent comme eux et aiment faire la même chose. Pour communiquer, ils ont besoin de s’imiter car le langage est encore incertain.

La socialisation faisant son chemin, les enfants apprennent en douceur à partager leurs jeux et à y trouver du plaisir sans contrainte. Les adultes sont attentifs à permettre que ces relations s’instaurent de manière respectueuse et le plus sereinement possible.

Peu à peu et sous le regard bienveillant de l’adulte, les enfants trouvent des façons plus adroites de communiquer, même si la maîtrise du langage n’est pas encore parfaite. Des temps pour rencontrer les enfants des autres groupes d’âges sont également organisés (ateliers décloisonnés) pour permettre aux enfants d’apprendre à mieux se connaître.

« C’est par le jeu que le monde enfantin s’essaie à la vie adulte, que se construit, voire se renforce, son identité sociale […] faisant du jeu un véritable laboratoire de la vie sociale. »

Nous contacter 022/548.05.70